Social

Le CCAS

CCAS : Centre Communal d’Action Sociale

Qu’est-ce qu’un CCAS au sein d’une municipalité ?

Les CCAS découlent aujourd’hui d’un long processus d’organisation de l’aide sociale en France. Pour bien comprendre, rappelons qu’avant la Révolution Française, l’Eglise catholique prend seule en charge toutes les actions en faveur des pauvres.

La Déclaration des Droits de l’Homme fait apparaître le principe de l’assistance comme “un devoir de l’Etat et un droit pour le Citoyen. Cette idée fut principalement initiée par la pensée des philosophes des Lumières. Ainsi, en 1796, les bureaux de bienfaisance ont été créés et se sont progressivement étendus à l’ensemble du territoire.

Ces établissements ont évolué en bureaux d’aide sociale jusqu’en 1986, date de la loi de décentralisationCette loi  a transféré une partie des compétences de l’Etat vers les collectivités territoriales (régions, départements communes). L’action sociale et médico-sociale est alors placée sous la responsabilité des départements et c’est ainsi que sont nés les CDAS (Départemental) et les CCAS (Communal).

Ainsi, les centres départementaux sont chargés de la gestion de l’aide sociale légale (RSA, APA …) et de coordonner l’action sociale sur leur territoire.

Les centres communaux sont davantage conçus pour veiller à la bonne accessibilité des aides sociales en général et pour prendre des initiatives au niveau local afin de lutter contre l’exclusion et soutenir les populations les plus fragiles. Sur ce point, sa compétence se limite donc au seul territoire de la commune.

Le CCAS est un établissement administratif public organisé de la façon suivante :

  • Un président : Le maire de la commune
  • Un conseil d’administration : Celui-ci est formé à parité d’élus locaux (conseillers municipaux) et de personnes nommées par le maire, compétentes dans le domaine de l’action sociale.

Le conseil d’administration décide des orientations et des choix de la politique sociale locale. Le financement du CCAS est assuré en grande partie par la commune .

Toutes les communes possèdent-elles un CCAS ?

Oui, pour les municipalités de plus de 1.500 habitants. Pour les communes de taille inférieure, la création d’un CCAS est facultative. Certaines communes peuvent également se regrouper pour former un CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale).

De plus, en fonction de la taille de votre commune, les CCAS et CIAS disposent de locaux qui leur sont propres ou sont installés en mairie. Dans tous les cas, un accueil est assuré.

Les plages d’ouverture varient selon la taille de la commune.

Bien qu’il existe de grandes différences entre les municipalités, selon leurs moyens, vous serez le plus souvent reçu par un agent d’accueil social.

L’agent d’accueil social saura :

  • Identifier et qualifier votre demande d’aide
  • Vous aider à compléter vos démarches administratives pour obtenir ces aides
  • Vous orienter vers les services et professionnels compétents

Si vous êtes dans une situation particulièrement précaire ou complexe, un travailleur social prendra alors votre dossier en charge afin de déterminer les solutions potentielles.

Quelles sont les missions du CCAS ? Quel est le soutien apporté ?

Le Centre Communal d’Action Sociale est le meilleur outil de la municipalité pour s’assurer que chacun puisse bénéficier des aides auxquelles il a droit.

Par conséquent le rôle du CCAS est double :

  • Il accompagne l’attribution des aides sociales légales : il informe et guide les habitants en situation de fragilité et instruit les demandes d’aides. Cela participe à la lutte contre le non-recours aux aides sociales.
  • Il est à l’initiative d’actions sociales locales : Selon les communes, ce champ d’action peut être très large. Secours d’urgence ou aides alimentaires pour les personnes en grande difficulté, gestion d’établissements municipaux (maisons de retraite…). Il peut également financer des animations, des sorties. Il n’existe pas réellement de limite à ces initiatives en dehors des moyens dont il dispose et de la politique sociale de la municipalité.

Ce qu’il faut savoir : Il existe 3 niveaux d’aides sociales. D’abord, la protection sociale qui est issue de vos cotisations (retraite, chômage, sécurité sociale …). Ensuite, il existe des aides sociales légales accessibles à tous dès lors que vous respectez les critères d’attribution (Aides aux personnes âgées, handicap…). Enfin, l’Action sociale est une forme volontariste de l’aide sociale. Elle dépasse le cadre de la loi et initie elle-même des actions de solidarité. Elle intervient surtout au niveau local.

retour liste